Dans quels cas, un changement de serrure est-il remboursé par son assurance ?

Nombreuses personnes ignorent que la dépense liée à un changement de serrure ou à une réparation par un serrurier professionnel peut être réglée par son assurance multirisque habitation, alors que cette prestation peut être très onéreuse. Cependant, celle-ci ne peut couvrir les frais que sous certaines conditions. Alors, dans quels cas un changement de serrure est-il remboursé par son assurance ? Vous trouverez dans ce qui suit la réponse à cette question.

L’assurance habitation en cas de changement de serrure : quelle prise en charge ?

Si votre serrure est cassée, cela nécessite un changement définitif. Ainsi, au lieu de contacter directement un serrurier, vous devriez d’abord vous adresser à votre assureur, afin de lui déclarer votre situation mais aussi de vous renseigner sur les modalités d’indemnisation. De même, il est probable que votre compagnie d’assurance puisse travailler avec des serruriers professionnels, cette dernière pourra alors vous en recommander un. Si ce n’est pas le cas, sachez que la plupart des clauses figurant dans le contrat de base d’assurance habitation incluent les frais de déplacement de votre artisan ou la première heure de l’intervention en serrurerie. Donc, le prix du nouveau dispositif, le coût de la main d’œuvre et ceux de l’horaire suivant seront donc exclus et seront à vos propres charges et/ou de l’assurance de votre carte bancaire. Sachez également que votre assurance peut refuser le remboursement pour les cas de tarif manifestement exorbitant du serrurier ou en l’absence d’une facture dressée en bonne et due forme indiquant le montant du déplacement ainsi que celui de la main d’œuvre par heure.

Les conditions pour bénéficier du remboursement des frais de changement de serrure

Pour savoir si vous êtes éligible ou non au remboursement des frais de changement de serrure par votre assurance, il faut vérifier si vous avez souscris sous l’option « garantie dépannage d’urgence à domicile» ou « garantie vol » dans votre contrat d’assurance MRH. Car sans aucune de cette mention,  aucun remboursement n’est exigible de votre assureur en cas d’intervention d’un serrurier. Qu’il s’agisse d’un changement ou une réparation de serrure, dus à une perte ou vol de clés ou cambriolage ou encore une tentative d’effraction. Ensuite, pour pouvoir bénéficier de l’indemnité par votre assurance, vous devriez faire une demande de remboursement au plus tard dans les 48 heures suivant l’intervention du serrurier. Pour cela, l’ensemble des documents attestant notamment la cause du dégât ayant motivé le changement de la serrure doit être communiqué à l’assureur. Ces documents doivent contenir aussi les différentes déclarations ou formulaires nécessaires. Souvent, cette procédure de demande doit être effectuée en ligne via une boîte aux lettres électronique ou par courrier recommandé avec accusé de réception.

Demander un remboursement de frais de changement de serrure suite à un cambriolage

Le processus de demande de prise en charge par votre assureur peut être particulier si la cause du changement de serrure qui aura été facturé, était un vol ou une tentative d’effraction d’un cambrioleur. Dans ce cas, pour être allégé par votre assurance des dépenses occasionnées, vous devriez fournir des documents servant de preuve auprès de votre compagnie.  Ainsi, il faudrait commencer par déposer une plainte dans les 24 heures suivant le cambriolage, et en communiquer une copie à votre compagnie d’assurance sans oublier votre demande de remboursement. Ensuite, d’autres écrits peuvent être également joints au dossier comme une copie du procès-verbal, un inventaire du nombre de dégâts occasionnés. A cela s’ajoute les preuves du paiement du professionnel ainsi que la facture portant la mention « remplacement à l’identique suite à l’effraction», ou encore une photo de la serrure endommagée. Ainsi, après instruction et observation de votre dossier quelques jours après la réception, votre assureur pourra approuver votre demande de remboursement.

A carte, à code, biométriques… en quoi consistent ces nouveaux types de serrures ?
Qu’est-ce qu’une serrure blindée ?